Traitement des pièces les plus complexes avec la nouvelle machine de rechargement 9 axes à commande CNC

La technologie de rechargement TIG est un moyen intéressant de faire face à la demande croissante de tubes et autres pièces en alliage résistant à la corrosion. Elle permet d’obtenir un niveau de qualité adapté aux systèmes d’exploration et de production pétrolière et gazière brut. Des dépôts en alliage dépourvus de tout défaut, un coût raisonnable, une meilleure efficacité et une grande flexibilité : autant de raisons qui font que les entreprises choisissent d’utiliser dans leurs processus de production la technologie unique de rechargement de POLYSOUDE, avec système de commande CNC Flexium+ de NUM.

Si NUM est reconnu comme un partenaire fiable dans le domaine de l’automatisation CNC spécialisée et personnalisée, POLYSOUDE l’est tout autant dans les domaines du soudage et du rechargement automatique.

POLYSOUDE est connue pour son expertise dans le soudage orbital TIG et propose une large gamme de produits, avec des équipements à haute efficacité pour les systèmes de soudage mécanisés, automatisés, robotisés et automatiques, ainsi que des solutions pour les applications de rechargement. Grâce à une étroite collaboration, POLYSOUDE et NUM ont pu développer la machine de rechargement à commande CNC 9 axes présentée ici. Il s’agit d’un des systèmes les plus précis actuellement disponibles sur le marché.

Les installations conçues pour le rechargement en position verticale sont normalement consacrées aux opérations de rechargement de pièces cylindriques. Dans la plupart des cas, les pièces à travailler sont placées sur une table tournante ou un support. Cependant, il existe d'autres cas bien plus complexes, dans lesquels il est impossible de faire bouger les pièces, soit à cause de leur taille ou de leur poids, soit à cause de leur forme (par exemple pour les pièces comportant des perçages excentriques ou des piquages). Une solution a été conçue tout spécialement pour ce type de situations, avec une tête de soudage et de rechargement à rotation illimitée, équipées de torches et qui peuvent tourner autour ou à l'intérieur de la pièce sans risque de vriller les faisceaux de câbles et de tuyaux. Ces machines assurent les opérations de rechargement sur les pièces fixes avec un haut niveau d'automatisation.

L'automatisation de cette machine est contrôlée par la commande CNC Flexium+ 68 de NUM. Huit des neuf axes sont équipés de moteurs " Single Cable " et d'un automate de sécurité. Le fonctionnement de la machine est contrôlé par un terminal nPad NUM pour les opérations de soudage ou via un pupitre NUM FS152i et un écran additionnel 12", tous deux avec interface personnalisée. Lorsque l'on a affaire à des géométries complexes, telles que des collecteurs de diamètres différents en intersection orthogonale ou inclinée, la puissance de le CNC NUM permet d'effectuer la dépose et de visualiser le tracé en 3D sur l'IHM personnalisée par POLYSOUDE.

Mais qu’est-ce que le rechargement, et à quoi sert-il ? Le rechargement est une procédure de soudage qui dépose un métal d’apport, sous forme de fil, à la surface d’une pièce en utilisant la fusion de métal comme pour joindre deux pièces. En règle générale, cette solution est adoptée pour assurer une résistance à la corrosion ou à l’usure, souvent avec un matériau de rechargement différent du matériau de la base. Le rechargement orbital peut être réalisé avec des têtes de soudage orbital et un apport de fil froid. Dans certains cas, il est possible d’utiliser le soudage au fil chaud. Dans le cas du soudage en fil chaud, une alimentation distincte contrôle le chauffage du fil de remplissage avant son introduction dans le bain de soudure. L’énergie de l’arc combinée à la fusion du fil permet d’augmenter la pénétration et le dépôt au-delà de ce qu’il est possible d’obtenir avec le TIG fil froid. Pour les applications de rechargement, la solution du soudage en fil chaud permet d’obtenir un dépôt de métal avec une vitesse similaire au procédé MIG, mais avec la qualité du procédé TIG.

Le procédé de soudage TIG au fil chaud est une référence dans le domaine de l’automatisation pour les opérations de revêtement ou de beurrage en toute position et de haute qualité. Il ne s’agit pas de remplacer les autres procédés si ce choix est adapté, mais cette technique doit être envisagée si la forme à traiter est complexe, si les contraintes en termes d’espace sont strictes ou, tout simplement, si un meilleur niveau d’automatisation est nécessaire. Une large gamme d’équipements standard et de solutions spécifiques sont disponibles auprès de POLYSOUDE pour répondre à toutes les applications possibles.

Tout comme NUM, POLYSOUDE est en activité depuis plus de 50 ans et a pu développer ses activités au niveau international. POLYSOUDE emploie 250 personnes, soit à peu près le même nombre que NUM. Avec ses 13 filiales qui proposent ventes et services, POLYSOUDE reste proche de ses clients, partout dans le monde. Et tout comme NUM, POLYSOUDE a créé des liens de confiance forts avec ses clients et ses partenaires. « Notre force est notre approche collaborative, avec l’aide de spécialistes comme ceux de NUM, pour créer une synergie et adopter une approche «zéro risque/zéro défaut» avec nos clients », explique M. Hans-Peter Mariner, PDG de POLYSOUDE. L’entreprise est toujours à la pointe de la recherche et du développement. Avec l’expérience de ses experts et les innovations qu’elle propose, elle est considérée comme l’une des entreprises pionnières de son secteur. « La machine à souder 9 axes à commande CNC est la concrétisation d’une étroite collaboration entre POLYSOUDE et NUM », ajoute M. Elia Barsanti, Directeur de NUM France.