SINICO et NUM : deux partenaires qui prennent de l’avance

Il y a 2 ans, nous avions déjà présenté les stratégies similaires de SINICO et NUM : ces 50 dernières années, ces deux sociétés ont aidé leurs clients à rester en avance sur leurs concurrents. SINICO a développé aujourd’hui une nouvelle machine transfert de grandes dimensions pour laquelle NUM a participé avec le premier système de commande numérique Flexium de dernière génération. NUM a également fourni les moteurs et les broches. Avec l’association de l’ingénierie SINICO et du savoir-faire de NUM, la nouvelle machine TOP 2100 est une formidable bête de travail.

SINICO est spécialisé dans l’étude et la fabrication de machines transfert rotatives automatiques pour l’usinage simultané des deux extrémités des barres. Ces machines sont équipées de fonctions intégrées de coupe à la longueur et de chargement des barres adaptées à l’usinage de grosses et moyennes pièces métalliques (acier, inox, cuivre, laiton, aluminium, titane, inconel etc.) à partir de tubes, de barres, de bobines, de pièces forgées et d’ébauches. Avec un seul système de bridage, la machine SINICO TOP 2100 effectue pratiquement tous les usinages : coupe, dressage, chanfreinage, alésage, centrage, tournage, perçage, filetage, taraudage, fraisage et rainurage, ainsi que des usinages de forme tels que l’évasement, le chanfreinage, le laminage, le pressage, l’amorçage au pointeau, le moletage etc.

Le siège et l’usine de production de Sinico se trouvent à Montebello Vicentino au nord-est de l’Italie. A la tête de cette société moderne et productive qui emploie 50 personnes, les dirigeants mènent une politique active de recherche, d’innovation et d’investissement orientée vers les nouvelles idées et solutions destinées à un marché dynamique en constante évolution. Sinico évolue en permanence et s’est spécialisée dans l’étude et la fabrication de machines transfert rotatives automatiques d’ébauche et de finition au point de devenir un des principaux constructeurs dans ce secteur et d’exporter l’essentiel de sa production dans le monde entier. En nombre de machines livrées, les débouchés les plus importants résident dans la fabrication de véhicules (automobiles, motos et vélos), de composants hydrauliques, de moteurs électriques et de transmissions, de chaînes industrielles, de machines de BTP, ainsi que dans l’usinage sous-traité.

Le nouveau modèle Top 2100 est une machine automatique de coupe et d’usinage des extrémités de barres équipée d’axes à commande électromécanique. Un coup d’œil à son architecture particulière met en évidence les points suivants. 6 unités d’usinage opposées guidées sur rouleaux montées sur deux culasses soudées à l’arc, un système de transfert rotatif à 3 ou 6 divisions avec table d’indexage Hirth, coupe avec mâchoire de bridage supplémentaire, groupe de chargement des barres à commande numérique, etc. : la liste est pratiquement infinie. La machine est pilotée par deux modules de commande numérique Flexium 68. La capacité de production est également impressionnante avec des diamètres de barres compris entre 20 et 110 mm usinables sur 40 à 800 mm. Le temps de chargement est inférieur à 10 secondes.

Les 2 systèmes Flexium 68 du modèle TOP 21000 (la technologie Flexium est déjà utilisée en standard sur les autres machines SINICO) offrent une flexibilité maximale pour une machine de cette taille, pratiquement personnalisable à l’infini pour de nombreux usinages.

La combinaison d’une machine robuste et fiable et d’un système de commande flexible hautes performances est le principal atout pour une production sans problème et le changement d’une série de pièces à la suivante. La collaboration de SINICO et de NUM a permis de réaliser une machine très concurrentielle ayant des années d’avance et destinée au marché mondial des lignes de production et d’assemblage.